Comment obtenir les meilleures performances de votre appareil à bois ?

S’équiper en appareil de chauffage à bois, constitue aujourd’hui une solution non seulement écologique et esthétique mais aussi économique pour votre logement. Voici quelques conseils pour améliorer les performances de votre poêle à bois.

Utiliser un combustible de qualité

Que votre poêle soit à bûche ou a granulés, il est important de tenir compte de la qualité du combustible qui va alimenter le feu. L’élément déterminant à considérer dans le choix du bois est son taux d’humidité.
Pour que la combustion offre un rendement optimal, il est en effet conseillé d’utiliser du bois suffisamment sec. L’idéal est de choisir du bois avec de faible taux d’humidité. Un bois contenant 20 % d’humidité par exemple, offrira ainsi 30 % d’énergie supplémentaire par rapport à du bois possédant un taux d’humidité de 40 %. Utiliser un bois de qualité permet également d’avoir une combustion plus propre avec une réduction des particules émises (fumées, particules fines, CO2, etc.), et d’éviter l’encrassement du conduit d’évacuation. 
Pour les granulés, il faut opter pour un taux d’humidité inférieur à 8%, afin que votre appareil puisse atteindre son rendement optimal. Lorsqu’ils sont de mauvaise qualité, les granulés émettent plus de particules fines et de fumées. Il importe donc lors de l’achat de faire attention aux normes de qualité telles que DIN+, EN+, NF Haute performance. Ces normes attestent que le produit répond aux exigences de qualité requises pour produire une combustion propre et améliorer le rendement.   

Mettre la bonne quantité de bois pour optimiser les flambées

Les poêles à bois ont l’avantage de diffuser la chaleur de manière douce et homogène pendant des heures. Il ne sert donc à rien de remplir la chambre de combustion avec le bois, mais plutôt veiller à alimenter le poêle régulièrement avec une faible quantité de bois. Il est recommandé à cet effet d’alimenter l’appareil toutes les 2 à 3 heures. Commencer avec des buchettes pour démarrer les flambées en laissant la porte entrouverte pour laisser passer l’air. Dès que le bois s’enflamme, refermer la porte et ouvrir au maximum les arrivés d’air pour faire monter très vite dans la chambre de combustion. Passer ensuite aux bûches, pour assurer une température douce et chaleureuse.

Adapter la température du poêle au besoin de la pièce

Il n’est généralement pas nécessaire de régler la température de votre poêle au maximum, sauf en cas de besoin de monter la température rapidement dans ma pièce. La consommation et la température voulue doivent être déterminées en fonction de la chaleur que l’on souhaite avoir dans la pièce. Cette adaptation entraine une économie de bois, et optimise par conséquent le rendement du poêle. Dans le cas où le besoin de chauffage concerne une bonne partie du logement, il faut veiller à placer le poêle à bois dans une pièce bien aérée et ouverte.  

Bien isoler son habitation

Un logement mal isolé est synonyme de grosses pertes d’énergies. Afin donc de bénéficier d’un rendement optimal de votre poêle à bois, il faut penser en amont à mettre en place une bonne isolation. Les travaux d’isolation constituent certes un investissement de départ élevé, mais vont très vite devenir rentables grâce aux économies d’énergies qui seront réalisées.

Entretenir régulièrement son équipement

Un poêle à bois avec un rendement optimal est un poêle bien entretenu. De simples gestes permettent de garder votre appareil toujours au mieux de sa forme pour votre confort : 
• Vider le bac à cendre
• Nettoyer la chambre de combustion 
• Retirer la suie de la vitre
• Faire le ramonage obligatoire du conduit de votre poêle deux fois par an au moins, par un professionnel. 
 

 

Choisir son bois

Trophées Innovation